Hunting

Pêche

Espèces de poisson

La ouananiche

Ce salmonidé à la chair orangée, aussi appelé saumon d’eau douce, cohabite avec les mouchetées. Pour des raisons inconnues, peut-être l’érection du barrage sur la Caniapiscau, nous remarquons, depuis 1984, une très forte augmentation de captures tout au long de la saison soit du début juillet au début septembre et, tenez-vous bien, le poids des prises excède fréquemment les 10 lb, et des prises dépassant les 16 lb sont enregistrées à chaque saison. Donc, munissez votre équipement en conséquence, car, aussitôt qu’elle est en contact avec l’hameçon, acrobatiquement elle bondit hors de l’eau et livre un combat jusqu’à épuisement, si elle ne s’est pas échappée avant.

La truite mouchetée

Cette espèce, aussi appelée truite rouge du Québec, est réputée mondialement comme farouche combattante, très tenace même lorsque son poids est inférieur à 2 lb (1 kg). Essayez donc d’imaginer une touche, entre 3 et 10 lb, capturée dans les eaux froides et tumultueuses d’un rapide à fort courant. Nous recommandons aux pêcheurs non expérimentés un monofilament de tension minimale de 7 lb ou plus, puisqu’il n’est pas rare que des captures excédant ce poids soient enregistrées au Club Chambeaux et les prises normales varient entre 3 et 5 lbs.

La truite grise

Elle est aussi appelée touladi. Ces monstres peuvent souvent excéder les 30 livres (15 kg) et les captures dépassant 15 lb sont normales. Elle est présente partout dans la Caniapiscau et s’attaque pratiquement à n’importe lequel leurre. Celles qui sont capturées en rapides réservent des surprises. L’eau froide et l’habitude de chasser dans de violents courants lui confèrent une force et une résistance exceptionnelles. C’est d’ailleurs pourquoi nous disons «Bravo» aux pêcheurs qui ramènent des spécimens excédant 20 lb. Si vous ne suivez pas les conseils de votre guide, attendez-vous à ce qu’elle vide le moulinet et vous tire sa révérence. Bonne chance!

Le grand brochet du nord

Son agressivité en fait une menace constante pour les autres espèces présentes dans ces eaux. Le brochet est souvent mal considéré en raison de sa vilaine apparence et de son manque de combativité. L’apparence des brochets de la Caniapiscau diffère peu de celle des brochets capturés en lacs. Par contre, son habitat en eau courante et froide lui donne une vigueur et une résistance qui ne manque pas de surprendre l’adversaire qui ne s’attendait pas à voir apparaître un brochet en bout de ligne. Le poids de cette espèce peut dépasser 20 lb et les prises supérieures à 10 lb sont normales. Si vous êtes amateur de chair savoureuse, vous apprécierez déguster les filets que votre guide prépare de façon experte lors des repas du midi sur la grève (shore lunch).